Effets à prévoir

Douleur

S'il l'a jugé pertinent, votre chirurgien vous a prescrit un ou plusieurs médicaments analgésiques (antidouleur).   Il est important de bien respecter la posologie pour obtenir un contrôle optimal de la douleur.  Le but recherché est de vous rendre confortable.   Il est possible et normal qu'un inconfort léger persiste malgré l'utilisation adéquate de vos médicaments.   Toutefois, si vous ne parvenez pas à un soulagement acceptable, il est important de nous appeler, car cela pourrait être le signe d'une complication (voir complications possibles)

Voici une liste des principaux médicaments prescrits par notre équipe :

Anti-inflammatoires (Naproxen, Naprosyn, Ibuprofène, Motrin, Advil, Toradol, Kétorolac).  
Ces médicaments sont prescrits en première ligne pour le contrôle des douleurs modérées.   Ils n'ont pas d'incidence sur le niveau d'enflure.

Effet secondaire possible :  Brûlements d'estomac.

Acétaminophène (Tylenol, Atasol)
Nous conseillons souvent de combiner l'acétaminophène à l'anti-inflammatoire, pour en renforcer l'effet analgésique.   Cela permet de contrôler les douleurs plus efficacement sans éprouver d'effets secondaires désagréables. 

Narcotiques (Percocet demi, Oxycodone, Empracet, Codéine, Dilaudid, Hydromorphone, Tramacet)
Les narcotiques sont prescrits lorsqu'une douleur plus importante est escomptée.  Ils ne sont pas nécessaires après toutes les extractions dentaires.   Il est souhaitable de les éviter si votre douleur est contrôlée adéquatement par un anti-inflammatoire et l'acétaminophène, car les narcotiques peuvent causer plusieurs effets secondaires désagréables.

Effets secondaires possibles :

  • Somnolence ; il est donc préférable d'éviter les activités qui demandent de la vigilance (conduire une auto).
  • Nausées ou vomissements.
  • Constipation.
  • Somnolence.

Enflure

L'enflure des joues et des gencives est un phénomène normal et quasi inévitable suite à une chirurgie buccale.  L'enflure s'installe progressivement pour atteindre un maximum 72 heures après l'intervention et peut persister durant 7 à 10 jours.  Si vous avez été opéré des deux côtés du visage (dents de sagesse par exemple), il est tout à fait possible que votre enflure ne soit pas symétrique   De plus, sachez que le niveau d'enflure n'est pas proportionnel au niveau de douleur. 

Après les 72 premières heures, votre enflure devrait diminuer progressivement.  Si l'enflure réapparaît, il est possible que vous ayez une infection postopératoire. 

Voici des conseils pour minimiser votre enflure :

  • Appliquez de la glace sur votre visage (glace concassée dans une débarbouillette, sac de petits pois congelés, ice pack, sac magique...) une quinzaine de minutes par heure.  Cette consigne peut être appliquée durant les 3 premiers jours suivant la chirurgie.
  • Par la suite, des compresses chaudes et humides peuvent être appliquées afin d'accélérer la résolution de l'enflure.
  • Assurez-vous de dormir avec la tête surélevée (2 ou 3 oreillers) durant au moins les 3 premiers jours suivant la chirurgie.  Si la tête n'est pas surélevée, du liquide pourrait s'accumuler et causer davantage d'enflure.

Saignement

Il est normal de constater de légers saignements dans les jours suivant une chirurgie buccale.  Les saignements peuvent recommencer, même s'ils étaient bien contrôlés à votre sortie de la clinique.  Ces suintements ou réapparitions de saignement peuvent survenir durant les 10 jours suivant votre chirurgie.  La perte précoce des points de suture ne vous causera pas de saignement incontrôlable. 

Pour prévenir les saignements :

  • Éviter de cracher pendant les premières 72 heures.
  • Éviter de boire avec une paille et éviter tout effort de succion.
  • Éviter de brosser la gencive de la zone opérée durant une semaine.
  • Adopter une diète molle (voir les menus suggérés).
  • Garder la tête surélevée.

 Pour arrêter un saignement :

  • Mordre sur une compresse durant 30 minutes.  Il est important de bien appliquer la pression sur la gencive au site du saignement.   Pour ce faire, il faut s'assurer que la compresse ne soit pas positionnée entre les dents, mais bien sur la gencive.   La formation d'un caillot sanguin prend du temps.  Ne pas retirer la compresse trop fréquemment.
  • Si vous n'avez pas de compresse, une poche de thé peut être utilisée.
  • Si vous ne parvenez pas à contrôler le saignement après 2 cycles de compression de 30 minutes, contactez-nous au 819 378-4353.

Ecchymoses (''bleus'')

Les ecchymoses sont fréquentes et sans conséquences.  On les retrouve souvent au niveau des joues et du cou.  Au fil des jours, elles prennent une coloration jaunâtre et tendent à descendre par gravité, puis disparaissent graduellement jusqu'à 2 semaines.

Nausée

Certains patients peuvent ressentir des nausées et même avoir des vomissements durant les premiers jours suivant une chirurgie buccale.   Ces symptômes sont la plupart du temps causés par la médication analgésique narcotique (Percocet, Oxycodone, Empracet, Codéine, Dilaudid, Hydromorphone, Tramacet).   Les suintements et saignements prédisposent aussi aux nausées et vomissements. 

Voici ce que vous devez faire en cas de nausée ou de vomissement :


  • Cesser la médication narcotique si le niveau de douleur le permet.
  • Appeler le chirurgien de garde si vous ne pouvez pas cesser la médication narcotique.
  • Prendre du Gravol (Dimenhydrinate) selon la posologie suggérée par le fabricant. Nous vous conseillons d'utiliser le médicament en suppositoire, car votre estomac est déjà irrité.
  • Attendre au moins 45 minutes après la prise de Gravol avant de tenter de s'alimenter. Commencer par des aliments légers et faciles à digérer (un bouillon par exemple).